Dune 4 : Les enfants de Dune

dimanche 28 octobre 2007
par  sylvain
popularité : 100%

Chani est morte, Paul est parti dans le désert, trouver les Vers géants pour oublier ses visions d’avenir. Il ne reste que les fidèles, comme Stilgar et Irulan. L’empire se dissous dans les souvenirs de Paul, et la théocratie imposée par les prètres.

Dune se transforme, sous l’impulsion écologique de Paul. L’eau gagne du terrain, et la surface réservée aux Vers géants diminue. Cela rends encore plus rare l’épice.

Des puissances opposées à l’Empire émergent à plusieurs endroits, et cherchent à prendre possession de Dune, pour s’assurer un approvisionnement en épice.

Les jumeaux, Léto et Ghanima, qui ont goûté au Mélange alors qu’ils étaient encore dans la matrice de leur mère comme la soeur de Paul, Alia. Ils disposent des souvenirs de tous leurs ancétres, d’une partie du don de prescience et sont dès leur plus jeune âge des adultes particulièrement intelligents. léto comme Ghanima sentent le pourrissement de l’empire, et leurs visions, comme celles de leur père, sont très pessimistes pour la survie de l’humanité.

Bien qu’ils soient élevés par les fidèles, Léto voit les pièges qui leur sont tendus. Il comprends que l’esprit d’Alia est submergé par un de ces ancètres, qui ne réve plus que de violence et de pouvoir.

Léto décide alors de disparaître, à l’occasion d’un des pièges qui lui est tendu. Ce retrait de la vie publique lui permet de mettre au point son plan pour assurer la survie de l’humanité : le Sentier d’Or.

Dans le désert, il se recouvre de Truites des sables, ces embryons de Vers. Cela lui donne une force hors du commun, et aussi l’assurance de vivre très longtemps avant sa mutation en ver des sables.

Lors de sa réapparition, Léto prends le pouvoir absolu, en remplacement d’Alia...


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
dimanche 28 octobre 2007 à 18h59, par  sylvain

Après le Messie de Dune, et juste avant L’empereur Dieu, il s’agit plus d’un opus de transition que réellement d’un nouveau développement de cette saga.

Un seul thème est abordé en profondeur : que peut-être la vie avec les souvenirs d’autres personnes. Il s’agit d’un thème un peu grâve, qui touche à la définition de la personnes (somme de ses actes et souvenirs, ou potentiel d’actions nouvelles, bonne question, hein ?), et trois des personnages apportent des réponses différentes : Alia est submergée par les souvenirs, et devient un personnage avide de pouvoir, Léto, avec l’aide de Paul et Chani, domine ses souvenirs, et s’en sert pour trouver le chemin de la sauvegarde de l’humanité, et Ghanima, plus conventionnellement dans le monde de Dune, est une Révérende Mère, sans plus.

Mais l’histoire est plus intéressante que dans l’opus précédent, et on retrouve à la lecture de ce livre le plaisir de Dune.