L’Olympe des infortunes

vendredi 1er octobre 2010
par  sylvain
popularité : 1%

Ach le borgne et Junior vivent sur le terrain vague, près de la décharge. En paix avec les autres résidents, comme le Pacha, les frères Zout, Dibs, Negus, Einstein... et bien d’autres, qui ne font que passer

Junior est un peu simple, Ach s’occupe de lui, lui inculque une philosophie du renoncement, qui permet de vivre heureux dans le dénuement.

Parfois, la situation se complique entre les habitants du terrain, mais, globalement, la vie y est calme. On y vit, on y meurt.

Mais après le passage de Ben Adam, junior s’est mis en tête de partir vers la ville, retrouver une vie "normale". Il y découvre surtout la violence et la méchanceté des hommes...


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
samedi 2 octobre 2010 à 22h09, par  sylvain

Le thème est limpide et éternel : pauvres et sales, certes. Mais heureux et en paix.

Ce terrain vague est le résumé de toutes les sociétés, une réduction du monde externe, avec son poète, son armée, ses chefs... Mais à la différence du monde réel, le dénuement de tous fait qu’il n’y a pas de violence (du moins pas trop), car il n’y a rien à gagner.

Mais une fois que cela est dit, illustré avec tout le talent d’écrivain de M. Khadra, quelle est la conclusion ? quelle est la thèse ? Sur ce point, je n’ai pas trouvé de réponse dans le livre, ce qui m’a semblé une faiblesse.

Si vous trouvez la solution, merci de prévenir, en tout cas.

Navigation

Mots-clés de l'article