174 - Lâche-le, il tiendra tout seul

samedi 24 octobre 2009
par  sylvain
popularité : 51%

Marie-Marie vient à Paris... pour présenter à San-Antonio sa fille : Antoinette. Sa fille à lui, et elle. Émoi, émotion.

Las, Mr Blood, le truand dont San-A venait juste de détruire l’organisation, a décidé de se venger, et il enlève Antoinette. Et au passage, Berthe et Ramadée.

Là, Béru, Jérémi et San-A voient rouge. Ils éparpillent façon puzzle, avec l’aide de Salami, et grâce à la bétise de l’un des truands.

Les 3 grâces finissent par retrouver leurs familles, et les truands ne feront plus grand mal à personne.

La page sur les couvertures est ici.


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
samedi 24 octobre 2009 à 12h16, par  sylvain

Quelques bons moments de lecture, dans cet opus, des clichés et des blagues comme à la bonne époque, mais en nombre assez réduits, quand même.

Et un sentiment diffus de tristesse, de pessimisme complet. Jusqu’à la tour Eiffel, jusque là symbole de Paname lorsque nécessaire, qui n’est plus là qu’en attendant soit de rouiller soit qu’une bombe la fasse fondre.

Et des suspicions très fortes d’écriture par d’autres. Comme par exemple le fait que jamais San-A, dans les opus plus anciens, n’avait rendu lui même la justice. Et encore moins ses sbires.

Dans cet opus, Béru, San-A et Jeremi s’en accordent le droit. Pas très Frédéric Dard, ça.