Gens de la Lune

samedi 17 octobre 2009
par  sylvain
popularité : 14%

Hildy est journaliste vedette du Tetinfo, premier des bloginfos de Luna. Et ce n’est pas rien, parce que depuis que la Terre a été vidée de ses habitants par les Envahisseurs, Luna est la première des colonies humaines, plus de la moitié de ce qu’il reste d’humanité.

Et que, sous le contrôle du Calculateur Central, cette moitié d’humanité se porte plutôt bien, entre les réfractaires qui recréent des morceaux des USA dans d’immense grottes modelées pour représenter le Texas ou l’Ohio, ou tous ceux qui préfèrent vivre en Ville, sous de permanentes sollicitations de plaisirs ou de spectacles. Il faut dire que, quand il ne reste plus de travail à faire parce que tout est automatisé, la vie, allongée de plusieurs siècles par les trouvailles du Calculateur Central, devient un long moment de détente.

Mais Hildy, finalement, ne va pas si bien que cela. Jusqu’à avoir des pulsions suicidaires, en fait. Et à ne trouver de satisfaction, une fois avoir changé de sexe, qu’en devenant mère. Mais le Calculateur Central aurait presque du mal à supporter que Hildy puisse se passer de lui...


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
samedi 17 octobre 2009 à 13h47, par  sylvain

Écrit à la manière d’un journal intime, c’est un bouquin très épais mais très bien réussi, qui aborde plusieurs sujets très sérieux dans les livres de SF, avec beaucoup d’humour et de verve.

D’abord, une réflexion sur les ordinateurs du futur, et les risques que ceux-ci courent. En effet, le calculateur central a une relations privilégiée avec chaque humain. Il doit donc choisir entre fliquer (puisqu’il sait tout), ou laisser faire... un peu. Au risque de devenir Schizo lorsqu’il doit à la fois conseiller un juge et un avocat, un coupable et une victime, dans un même procès. Au point d’en devenir fou ?

Ensuite, quelques observations sur les conséquences de l’absence de réel travail, utile (cas de la majorité des habitants de Luna) ou, à l’inverse, de l’absence de régulations sociale (cas des Heinleniste, ou l’obligation d’acheter son oxygène... entraine la dépressurisation en cas de non paiement).

C’est donc amusant, bien enlevé, et gravement à lire.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique