La saison de la sorcière

vendredi 4 février 2011
par  sylvain
popularité : 1%

Alors que Fric purge une peine de 18 mois pour avoir fumé un pétard, d’étranges attentats ravagent le monde : à Paris, un ptérodactyle de plusieurs kilomètres d’envergure arrache la tour Eiffel, et se disperse dans l’Atlantique, sans laisser aucune trace. A Londres, c’est la tour qui disparaît.

Fric, en fait, s’en fout. Une fois sorti, tout ce qui l’intéresse, c’est de trouver un pétard, un endroit tranquille, ses potes, et de continuer à être coule. Mais plusieurs de ses potes sont morts, car la police française a fait allégeance au U$A, et tous les dangereux profiteurs du système sont envoyés dans les prisons, quand on peut les attraper sans casse... Les soldats des USA, les Tazus, rigolent de tant de zèle, mais profitent de la situation.

Sauf que les USA ont bien du mal à supporter que des phénomènes surnaturels leur échappent. Et que donc ils lancent une guerre aux sorciers avec la finesse et la délicatesse de celle contre Sadam, quelques décennies auparavant. Et c’est peut être bien cela qui va les faire chuter, car rien de plus facile que de transformer une sorcière en mage soldate, vu la peur qu’elle suscite chez tous les militaires.


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
vendredi 4 février 2011 à 22h20, par  sylvain

Comme beaucoup des opus de M. Wagner, c’est assez drôle, délicieusement et gentiment subversif, très anti-américain (sauf les noirs et les gentils), et bien déconnant, à la limite entre la SF et le fantastique, en tirant un peu du bon de chaque côté.

En plus, ça se lit très rapidement, alors, il ne faut pas hésiter : hop, dans la pile des books à lire.