Héroïne d’un jour

dimanche 25 février 2007
par  sylvain
popularité : 1%

Esnay s’est engagée dans les Forces Spatiales dès ses 14 ans. Quelques années plus tard, alors qu’elle n’est qu’un sous lieutenant quelconque, son engagement lors d’un combat, son autorité, amènent une victoire décisive.

Après le succès, elle retourne sur sa planète d’origine, ou elle est fêtée comme l’héroïne qu’elle est. Et où les langues se délient, devant son assurance. Elle apprends qu’elle a été sauvagement violée vers 6 ans, lors d’une guerre civile, par un des soldats de son père.

Bien que celui-ci ait été tué, sa famille a préféré cacher ce crime, et la laisser vivre avec des souvenirs partiels de cette période. Qui l’ont empéché de se développer comme elle l’aurait pu.

Elle repart au combat, et encore une fois, se révéle dans le stress un capitaine hors du commun. Ce qui lui permet de mettre enfin en valeur sa vraie nature, et de tomber amoureuse, enfin, d’un prince très charmant.


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
dimanche 25 février 2007 à 21h39, par  sylvain

Rien de bien nouveau depuis les contes de nos tendres années. Des violences ou viols cachés laissent des cicatrices très fortes, qui se subliment lors de la découverte et du pardon.

Tous les contes sont, pour parties, sur ce thème.

Il ne s’agit donc que d’un de ces contes, revisités à la mode SF, avec des combats spatiaux, des princes de grande famille, et un contexte de guerre plus visuel que les destroyers de nos contes, ou les bas fonds du Londres de Dickens.

Mais finalement rien de plus. Sauf que c’est assez bien écrit, et qu’on se laisse prendre à la lecture. Alors, si vous avez quelques heures à perdre, vous ne découvrirez rien, il n’y a aucune imagination nouvelle dans cet opus, mais vous passerez un assez bon moment.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Héroïne d’un jour