Vingt mille noeuds sous les mers

samedi 24 février 2007
par  sylvain
popularité : 1%

Trois meurtres très particuliers ont eu lieu dans un sous-marin. Chacun s’est passé dans une pièce fermée de l’intérieur, aucun coupable n’est identifiable, malgré le nombre limité de protagonistes.

SanA, Béru et un Juge sont diligentés à bord du sous-marin. L’enquête est complexe, car les hommes font corps.

Mais le coupable, à la fois de ces meurtres, et d’un accident ayant entrainé la mort de trois marins, est démasqué. Il se suicide pour éviter le déshonneur.


Commentaires  (fermé)

Logo de sylvain
samedi 24 février 2007 à 22h45, par  sylvain

Résumer un SanA de FD est en général un exercice difficile, tant le livre fourmille. Là, le scénario tient en 4 lignes.

Et l’humour, "pompé" de façon malhabile sur celui du père, est franchement triste. Je n’y ai pas retrouvé la gouaille, la moquerie, la joie de vivre des SanA de la grande époque.

Les vrais héritier de SanA sont plutôt Pennac (pour le début de la série des Malaussène), et Khadra, que j’ai découvert avec bonheur grâce à Gaïette (merci).

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique